D’où je viens

| - 33 commentaires

Découvrir qu’on n’est pas éternel quand on est enfant, les bains à trois en même temps, se brûler les fesses devant la cheminée pour se réchauffer, dormir tous ensemble dans la seule pièce chauffée de la nouvelle maison, jouer aux petits soldats sur des tas de gravats avec sa soeur et son frère pendant que les parents cassent des murs, le couloir qui fait un peu peur parce-qu’il y a la cave dessous, notre chien Bugsie, le mangeur de poules, que je rejoignais de temps en temps dans sa niche pour dormir, les siestes obligatoires qui nous faisaient ronchonner, se baigner au Cap Fréhel avec son père pour affronter l’océan en se faisant peur pendant que notre mère se cachait les yeux sur la plage, les copains de vacances au camping du lac de Guerlédan, les nombreux déménagements, la prof de piano qu’on appelait Coucoulina mais pas devant elle, le premier baiser avec une fille de la chorale, les boulots d’été à ramasser des têtes d’échalotes, les vendanges, faire le pizzaïolo pour le restau des parents, l’album “Diamonds and Pearls”, la musique, les colonies de vacances comme animateur, mon premier voyage à Amsterdam, le départ de la maison familiale, les amours, mon premier voyage en avion, les enfants, l’adieu aux grasses matinées, envoyer des T-shirts, divorcer, les plus ou moins petits boulots entrecoupés de période de chômage, l’huissier qui prend ton clavier et ta guitare, les galères d’argent avec Papa/Maman qui sont toujours là (heureusement) pour venir te donner un coup de main, New-York, ton frère et ta soeur aussi qui viennent t’aider à porter la machine à laver, les amis perdus de vue, faire le barman, envoyer des chaussettes, acheter un appartement, élever ses enfants, espérer que tout se passe bien pour eux, que les 34 prochaines années à venir seront au moins aussi biens, tout en pensant toujours au pire, puisqu’au final tu es toujours autant un pessimiste joyeux (ou qu’on aimerait l’être), faire ce billet pour me présenter un peu plus, “pour de vrai”, même si a priori vous avez aussi droit de n’en avoir rien à foutre faire, et que ça ne va pas beaucoup vous aider pour savoir quand tel modèle sera à nouveau en stock. 😉

  1. Joseph dit :

    Joli .

  2. Pierre dit :

    Le début ressemble à mon enfance, avec mon frère et ma soeur … une vie tranquille à la campagne, pas très loin de St Etienne 😉
    C’est bien de rappeler que le commerce, c’est avant tout de l’humain et que même en passant par internet, ya bien des gens qui répondent, envoient, et font vivre la boutique.

  3. paky dit :

    ça fait du bien, c’est une jolie liste de vie
    (et je ne me fous pas de la vie des gens que j’admire en tout cas)

    Tu fais parti des gens qui ont réinventé la vie, le monde du travail à mes yeux…

  4. Guillaume dit :

    Bonjour Baptiste, heureux de te connaitre enfin.

  5. Eeliottt dit :

    Un “combat ordinaire”… C’est émouvant !

  6. Franck dit :

    Le plus chouette billet de tous tes billets batiste !
    Je crois que la vente d’archiduchesse a libéré un truc question écriture…

  7. Sandra dit :

    Un bel article dans lequel je me retrouve assez… Et oui, derrière une boutique en ligne y’a aussi un humain avec ses joies et ses peines… C’est important de le rappeler, ça touchera peut être nos clients… ou pas… mais ça a le mérite d’être dit… Merci, moi j’aurai pas osé.

  8. Takopix dit :

    Pas evident de se dévoiler comme ça donc bravo
    et puis merci d’avoir des chaussettes de “ma” couleur 🙂

  9. tandm dit :

    Ca fait longtemps que je te “suis”, depuis la période LaFraise et sur ton blog aussi à l’époque. Donc non, je m’en fiche pas. Moi aussi je suis séparée, je recompose, je me recrée une vie. Et oui, il y a des constantes, les parents, certains amis, ce meilleur ami qui devient le grand amour et qui te réapprend à vivre après une relation désastreuse, m’ennuyer au boulot…
    Il y a des personnes dont on “suit” la vie au fil d’un blog, quelques phrases par-ci par là et finalement ça dure des années… Tu fais partie de celles-là.

  10. feuille dit :

    se brûler les fesses devant la cheminée, …. trop bons souvenirs 😀 Merci ! j’ai adoré ce billet !

  11. On devrait tous se refaire un “come-back” jeté sur une feuille tous les 10 ans, ça fait du bien et ça recadre un peu les choses.

    Beau billet une nouvelle fois.

  12. Anthony dit :

    Je ne me suis jamais brûlé les fesses… J’avais pas le chauffage.

  13. Delphine dit :

    Je partage l’avis de tout le monde, très joli post (qui invite à s’arrêter quelques minutes et réfléchir à son inventaire personnel).

    Mais bon… le réassort des deluxe ?…

  14. Peepingtom dit :

    Merci, tiens ptite larme !

    🙂

  15. David dit :

    Le Lac de Guerledan… J’y ai quelques souvenirs aussi, par là-bas… Il doit d’ailleurs encore y avoir quelques cadavres de bouteilles de Martini, et l’écho de quelques soirées ‘technos’… (début des années 90).
    ça devient vachement intime par ici! J’aime bien 🙂

  16. chrysalia dit :

    Poète

  17. Carine dit :

    Tout s’explique ! 😉 la chaussette colorée , ce devrait être l’emblème du pessimisme joyeux ! ^^ C’est vrai, une chaussette a priori c’est pas trippant, la plupart du temps ça pue, mais quand on la voit apparaître toute rose sous le pantalon de costume classique gris perle, au détour d’une réunion où l’on s’ennuie, ou encore bleu canard fièrement arborée, foulard assorti, tout devient joyeux ^^
    Si si ça aide, moi, je trouve. Merci
    Au fait la bleu canard elle est en stock ? 😉

  18. micheleD dit :

    Bonjour,
    Récemment inscrite, quelle découverte ce dévoilement. Du chaos, mais tellement de belles et bonnes choses tout au long de votre vie, que “pessimiste joyeux” est l’expression ad hoc.
    Merci pour ce bel article (Cap Fréhel, c’est beau …. quand il n’y a pas foule)

  19. Wenger dit :

    Superbe billet ! Merci

  20. sophie dit :

    merci pour ce billet, Baptiste 🙂

  21. sosso dit :

    Chouette billet…
    Bonne journée Baptiste !

  22. Pierre dit :

    Beau billet avec pleins d’humain à l’intérieur. 😉

  23. Paulo dit :

    Un bien beau billet, beaucoup d’humanité, beaucoup de nous tous, l’envie de partager une bière avec toi car la richesse de notre vie ne tiens finalement qu’à cela : le partage de belles et moins belles choses qui comptent.
    A te relire l’ami !

  24. Yvan CM dit :

    Un très beau billet, sans doute un des meilleurs, qui invite à regarder derrière soi pour mieux regarder devant. Merci Baptiste.

  25. Ellen dit :

    Une présentation très poétique, merci 🙂

  26. Baptiste dit :

    Merci pour vos messages, ça fait “zizir” comme on dit! 😉

  27. David E. dit :

    Ton diaporama me plait bien… ;-)) …

  28. Ti'coq'li'cot dit :

    Joli tableau.

  29. Mr Chemise dit :

    Ca fait un peu film en noir et blanc en flash back accéléré. Je viens de me faire le meme dans ma tete applique a ma petite vie! Touchant.
    J’espere que les travaux se passent bien, on suit ca sur le blog dedié. Aussi passé par la l’an dernier… on en a cxxxx.

  30. Baptiste dit :

    @Mr Chemise> oui ça va, on s’attendait à pire, même s’il reste encore du boulot sinon ça ne serait pas drôle! 😉

  31. Luche dit :

    Sympa cet article ! L’équipe d’archiduchesse est vraiment cool !

  32. Sasquatsch dit :

    Joliment dit, et clair qu’il faut oser s’ouvrir comme ca envers les inconnus et moins inconnus. J’éspère que depuis t’as pu rejouer à la guitare ou au clavier…

    Keep on rockin’

  33. Tangi dit :

    Up/memory/nofear

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.