Leadercheap

| - 44 commentaires

Depuis quelques semaines ce n’est pas la grosse grosse forme, l’impression de tourner en rond, pas très loin du “métro/boulot/dodo”, sans le métro et avec un boulot qui ne m’épuise pas non plus au point de rentrer complètement ruiné le soir chez moi. Mais la routine est là, elle s’installe et je ne peux même pas en rejeter la faute sur quelqu’un hormis moi-même.

Le départ de Patrice a quand même eu son effet, si ce n’est sur les chiffres pour le moment, mais sur la “vie de marque” et un peu sur moi aussi je dois l’avouer. “Avant” j’avais mon petit poste de préparateur commande, j’écrivais ici de temps en temps, Patrice se chargeant des “gros” dossiers, moi, la flippette de service, ça m’arrangeait plutôt bien: pas de responsabilité, pas de décisions à prendre. Et depuis tout a changé sans que pour autant j’en prenne conscience tout de suite.

Fini le temps de suivre et d’approuver ou non les décisions prises en commun, je ne suis pas tout seul, Sanaa est là, Xavier notre chef des barbus aussi, Aymeric (notre fabricant) également à sa manière et le deuxième Aymeric, celui qu’il faudra qu’on vous présente aussi à un moment.

J’en arrive à ce que je voulais vous dire, je me pose toujours la question de ma légitimité ici, en dehors du fait que je fais partie des “anciens”, ce qui me semble a priori assez léger pour justifier la position que j’ai l’impression de devoir assumer maintenant. Le sentiment qu’il me manque beaucoup de capacités pour pouvoir assimiler tout ça: voir, prévoir, prendre des décisions, fermes sans pour autant oublier d’écouter les autres, bref prendre les commandes et savoir où l’on va.

Mais comme m’a dit un jour un vieux sage de l’internet: “Ne pense jamais que tu ne mérites pas ce que tu as ou ce qui t’arrive“. Le problème c’est que ça fonctionne dans les deux sens, sinon ça serait trop facile. Alors du coup je commence un peu à tenter de me mettre à cette place, l’auto-proclamation n’étant pas très loin et parce-qu’il faut bien qu’il y en ai un qui s’y colle, et qu’a priori je semble être celui le plus adapté pour le moment, quod erat demonstrandum (à placer en soirée c’est bien ;)).

Qu’on se comprenne bien, je n’y vais pas à reculons, mais je suis un peu, comment dire, en mode “découverte de la gestion de boîtes” et comme toute chose que je ne connais pas, ça m’inquiète et m’intrigue à la fois, la curiosité sans doute (oui c’est un vilain défaut).

Et puis c’est le genre de billet que j’ai envie d’écrire aussi, vous montrer mon point de vue, personnel, sur ce que je ressens ici, si ça peut faire écho chez un lecteur ou deux c’est déjà ça, je ne cherche pas plus le “commentaire” à tout prix même si c’est toujours un peu notre récompense quand on écrit quelque chose, que ça gueule, que ça félicite, que ce soit juste un “coucou”, ça aide, on se dit, JE me dis, qu’on ne fait pas ça dans le vent et qu’au bout de presque trois ans maintenant chez Archiduchesse, jusqu’ici tout va bien et qu’il faudrait que j’arrive à me débloquer sur certains points, j’y travaille, mais le bouquin “La gestion d’une marque de chaussettes pour les Nuls” n’existe pas, alors j’apprends sur le tas, et avec vous. ;)

 

  1. spoups dit :

    Et pourquoi pas Leader Sheep ?

  2. Julien dit :

    Le doute et la remise en question sont les meilleurs strategies de gestion de boite, tu es sur le bon chemin !

  3. chrysalia dit :

    Beaucoup d’ humilité……… bravo

  4. Marie dit :

    Tu as 15 000 fans avec toi ! ça représente 30 000 pieds et pas loin de 300 000 doigts de pied. ça prouve que le boulot est fait et bien fait, non ?

  5. Broussaud dit :

    Moi c’est le genre de billet qui me rassure. Depuis que nous avons lancés le projet avec Patrice nous avons fais beaucoup de chemin est nous en avons encore beaucoup à faire.

  6. Caroline dit :

    Alors là je réagis !
    C’est le syndrome “absence de diplôme” ! La gestion d’entreprise, ce n’est que de l’enthousiasme, beaucoup de travail et du bon sens ! (et je sais de quoi je parle, c’est mon quotidien depuis euh… mince, 15 ans ?!!). Or il me semble, à vous lire régulièrement, que vous avez les 3 ! Vous souffrez du syndrome (encore un !) de l’imposteur. Mais vos actes parlent pour vous alors aucune raison de ne pas vous faire confiance.
    Prenez plutôt cela comme un défi et l’opportunité d’évoluer (si toutefois cette évolution vous plaît bien entendu) ! Mais vous êtes bien plus qualifié que n’importe qui d’autre pour faire avancer notre chère marque de chaussettes françaises !
    Allez, on y croit !!

  7. Baptiste dit :

    @Spoups> hé hé non!

    @Julien> l’avenir nous le dira ;)

    @Broussaud> j’espère bien! :)

  8. Père Fouras dit :

    Il est vrai que le changement de “statut” dans l’échelle des décisions d’une entreprise est parfois complexe, au delà d’avoir un “poste” différent.

    La remise en question est d’après moi la meilleur attitude à avoir.
    Non pas que je sois la science managériale même, je parle plutôt de ce que j’ai vu. Savoir être incisif, décisif, dans une structure déjà en place n’est pas chose facile et on en arrive vite à tomber dans cette routine que tu décris. La prise de risques, les innovations (pas forcément dans la production ou la vente mais ne serait-ce que dans la manière d’organiser les journées par exemple) peut être un bon moyen de se changer les idées, à l’image de quelqu’un qui change ses meubles de place et à l’impression d’avoir un nouvel appart’ !

    En tout cas, je suis fan du concept Archiduchesse, tant sur les produits que ce côté très proche de l’humain que développe l’équipe et je ne souhaite qu’une chose : que ça continue ainsi, des tickets marrants, de la bonne musique, de l’originalité et toujours plus de jolies chaussettes !

    Peace

  9. Alexandre dit :

    J’imagine le même article écrit par le chef d’une boite du CAC40 :p
    Les conséquences seraient catastrophiques :D

    Mais avec Archiduchesse, tout passe et le fait d’humaniser n’est pas vu comme une faute professionnelle mais presque comme un argument commercial ;-)

  10. Sans compter qu’il y a aussi de véritables imposteurs chez les sur-diplômés, mais ceux-là se remettent rarement en question, alors … ;)

  11. Baptiste dit :

    @Père Fouras> nous aussi on le souhaite!

    @Alexandre> hé hé c’est pas faux, mais on est aussi une aventure humaine à notre échelle, et même si Archiduchesse grandit ce qui est bien, on va essayer de ne pas laisser ça sur le bord de la route! ;)

  12. Pierre dit :

    Tout comme découvrir Patrice sur un site d’entrepreneuriat m’a conforté dans mon envie de monter ma marque et ma boite, lire ce post me permet de me sentir moins seul !

    Bien sûr on ne peut jamais être sûr de prendre la bonne décision et on ne se sent pas toujours qualifié pour le faire. On ne se sent qualifié que pour faire et refaire ce que l’on sait déjà… mais là vie ce n’est pas ça !

    Pour ma part je viens de créer ma boite, de déposer ma marque, et je suis en plein dans la recherche de façonniers etc etc… et je n’y connais RIEN, n’étant absolument pas issu du secteur textile. Je n’ai aucune légitimité, je dis beaucoup de conneries, je doute de moi parfois, mais je suis patient et à force de recherches et de discussions, les choses se mettent en place petit à petit. Il y aura certainement des erreurs, mais l’essentiel est de toujours agir avec bon sens et honnêteté je crois, en tout cas j’essaye de m’y tenir.

    Merci à vous et à tous ceux qui font ou ont fait archiduchesse car vous êtes à la base de nombreuses envies d’entreprendre, (j’ai lu il y a peu le témoignage d’un autre entrepreneur qui remerciait également Patrice dans une ITW, en ce qu’il lui avait donné l’envie d’entreprendre). Votre partage et vos témoignages sont précieux et ils participent grandement à l’affection que l’on a spontanément pour votre marque. Enfin bon bref ça vous le savez déjà ;-)

    Bonne continuation à vous,

    Pierre

  13. Cabaroc dit :

    Tu as le complexe de l’imposteur… ou alors c’est juste que t’es un angoissé de nature. Mais je me dis que toute cette communauté de fans d’Archiduchesse, au lieu de t’aider à y voir plus clair, ne doit faire qu’accentuer cette impression qu’au bout du compte… tu es seul face à tes problèmes.

  14. Ben dit :

    Bonjour Baptiste,

    Une situation que tu es loin d’être le seul à rencontrer, mais clairement jamais évidente !

    Je ne peux que te conseiller, la lecture d’un livre qui m’a pas mal aidé au commencement de mes différents projets :
    “L’Art de se lancer” de Guy Kawasaki (Entrepreneur à succès de la Silicon Valley).

    Bon courage. Toujours un plaisir de lire le blog Archiduchesse.

  15. nicouze dit :

    coucou

  16. J.D. dit :

    “le bouquin « La gestion d’une marque de chaussettes pour les Nuls » n’existe pas”

    et c’est pour cela que j’espère que ce billet n’est qu’un début, et qu’un jour, quelqu’un te proposera de reprendre les billets du blog pour les regrouper dans un livre intitulé : “La gestion de LA marque de chaussettes pour les Nuls” :)

    Bon courage, de la part de ma tête et des mes pieds, au chaud dans une paire de Jaune Wayne !

  17. Xu dit :

    Just do it, Baptiste :)

  18. Edouard dit :

    coucou ;)

  19. Baptiste dit :

    @Cabaroc> oui et non, ça aide aussi, de temps en temps.

    @Ben> oui pourquoi pas, ça me changera de “La montagne magique” ;)

    @Nicouze & Edouard> couillons! :)

  20. Le tribulateur dit :

    Coucou!

  21. dahan dit :

    Moi même entrepreneur non diplômé j’ai aimé lire cet article, je trouve que c’est une vision positive de l’entrepreneuriat :
    http://philippesilberzahn.com/2011/02/28/comment-entrepreneurs-pensent-agissent-principes-effectuation/

    Cdt

  22. Loïc dit :

    Courage capitaine, les angoisses, les doutes et la solitude du décisionnaire ou du chef d’entreprise aussi désagréables sont elles sont la preuve de la liberté de choisir et d’influencer sur le cours ou le devenir des choses.
    C’est ce qui rend ces aventures uniques :-)

    PS : autodidacte moi aussi, c’est ce même complexe de l’usurpateur et ces angoisses qui ont souvent été un moteur créatif ou technique.

  23. Rom dit :

    En plein lancement de marque (avec business plan et tout le tralala compliqué ^^), ton message et les commentaires me mettent du baume au coeur! Je ne suis pas le seul à galérer :)

  24. Valérie dit :

    Quelle opportunité magnifique!

    En Europe, entrepreneuriat n’est pas toujours bien considéré et de ce fait, on culpabilise beaucoup et on se pose un tas de questions.

    Pourtant, il y a un stade, où il faut se lancer et advienne que pourra.
    Il ne faut pas perdre de vue de tout gérer en bon père de famille et reconnaître que parfois on a besoin de se faire entourer si on a pas toutes les compétences nécessaires.

    Et puis, le pire qui puisse arriver, c’est de se planter! Et alors?
    On recommence en apprenant de ses erreurs.

    Il y a des contrées plus lointaines où c’est très bien considéré. C’est ça faire preuve de leadership.

  25. Gildas dit :

    J’adore le titre :)
    On est jamais un bon leader, même les plus grand doutent et s’améliore toujours.
    Tu es particulièrement légitime par ton expérience dans la boite.

  26. Johanson dit :

    Toujours garder la tête sur les épaules. Ne jamais se retourner sur ce qui a été fait. Ne jamais oublier d’où on vient car c’est en partant de ce point que tu feras le nécessaire pour peut-être ne pas y retourner. Alors, fais les choses sans te poser ces questions. Préoccupe toi de l’avenir de ton entreprise, du bien être de tes salariés pour qu’ils t’accompagnent le plus longtemps possible et qu’ils apprennent grâce à toi. Rien n’arrive par hasard dans une vie. Si ta place est ici, c’est que tu devais être là. C’est bien ta place. Et c’est la prolongement de ton apprentissage de la vie.

    “Un gosse de bientôt 24 ans qui aime bien porter ces chaussettes.”

  27. Vincent dit :

    Ben, en tout cas vous avez encore fait deux p’tits heureux : c’est sûrement bateau comme commentaire, mais Achille (9) et Lucie (8) sont super fiers de leurs nouvelles chaussettes et adorent les couleurs…
    Continuez, il fera bientôt durablement beau et il sera toujours temps de vous reposer des questions… Mais réfléchir par temps gris, pas glop !
    Encore bravo pour vos super produits.

  28. Fast-R12 dit :

    A l’époque où nous vivons, il est trop bon d’avoir des initiatives comme Archiduchesse… Il est encore meilleur de voir des passionnés même “effrayés” par l’ampleur de la tâche s’y afférer.
    Et quand on met les pieds dans ces chaussettes, on se dit que ce qu’on trouve dans les supermarchés ne devraient pas porter le même nom.
    Ça me rappelle le jour où j’ai goûté un vrai cassoulet du Sud (merci à la maman de Toulouse !), je me suis dit que William S. ne devrait pas non plus avoir le droit de mettre cassoulet sur ces boîtes de con-serve.

    Donc continuez, continuez, continuez et on vous soutient !

  29. jeff dit :

    Merci pour ce post. La remise en question doit toujours être présente.

  30. Baptiste dit :

    @Loïc> ça va, ça me rassure un peu! ;)

    @Rom> bon courage!

    @Valérie> mais ne pas trop se planter non plus!

    @Gildas> j’espère aussi!

    @Johanson> hé hé oui c’est ma “formation continue”.

    @Vincent> non ce n’est pas “bateau” au contraire, c’est un peu le but premier: que vous soyez satisfaits de ce que vous acheter, c’est le minimum!

    @Fast-R12> merci!

  31. Patrice dit :

    C’est vrai que vu de loin, moi aussi je me demande si tu vas être à la hauteur et si tu as les capacités pour t’en sortir … ça m’inquiète un peu pour tout te dire … ;-)

    Allons allons, un grand garçon comme toi … !!! Espèce de flipette va.

  32. Cabaroc dit :

    Baptiste : Si ça aide des fois, tant mieux alors :)

  33. Baptiste dit :

    @Patrice> si peu… et merci!

  34. Charles dit :

    C’est toujours intéressant de lire un post de quelqu’un qui n’ait pas peur de livrer ses doutes comme cela, surtout quand l’entreprise vient de se faire racheter. C’est déjà une belle preuve de courage ;)

    Longue vie à Archiduchesse!

  35. Cécile dit :

    Comme plusieurs donc, je me sens moins seule à lecture de ce billet et des commentaires

    5 bougies tout juste pour Bouillon de Couture, seule capitaine à bord et pour “tout” faire, les doutes et le tralala sur ma légitimité de m’être lancée dans cette aventure persistent encore mais il y a un moteur derrière tout ça : la liberté !
    Enthousiasmante ou “flippante” selon les moments, elle nous donne a toujours réfléchir et se remettre en question, ce qui n’est pas (à l’observer) la préoccupation de tout le monde…. Au-delà, cela fait avancer, avoir des idées et des projets, bouger, et sur un plan personnel, ça rend humble et à aller à l’essentiel dans les rapports aux autres (parce que pas le temps pour les petites pollutions …) et c’est bien !

    Cécile (angoissée de service, mais je me soigne!)

    (PS : respect pour les 15000 fans !)

  36. Gildas dit :

    Les conseils de Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, si ça peut t’aider ;)
    http://www.viuz.com/2013/02/18/5-lecons-a-retenir-des-interventions-de-jeff-bezos-fondateur-damazon/

  37. Cyrille dit :

    Il est donc temps de revêtir l’habit de lumière , renforcer le blindage. mettre la tête dans le guidon et foncer ….
    Archiduchesse est un superbe site, un concept brillant de simplicité, d’authenticité, d’humanité.
    Si tout roule dans sa version d’origine , peut être qu’après un petit temps d’adaptation à ton nouveau siège, faire de ce bébé que tu as vu grandir , et que tu as ” adopté”, ton bébé, ton enfant qui te ressemble, avec ta sensibilité , des petites touches, par ci par là, une innovation, un nouveau produit qui sort de ton esprit , de tes phantasmes ….
    Le divin est dans la création et le diable dans les détails, savoir marier les deux s’est s’assurer la réussite ( attention copyright )
    Bon courage

  38. Rahan dit :

    un coach lors d’une formation accélérée à l’entrepreneuriat m’a dit un jour:
    “C’est normal de douter. Si un jour tu ne doutes plus, alors inquiète toi!”
    Depuis j’aborde les jours de doute assez sereinement, ils sont constructifs plutôt que démoralisateur ;)

  39. Sandrine dit :

    Ce qui fait plaisir, c’est que Patrice, même s’il s’est éloigné, continue à suivre vos posts… et sûrement le devenir d’Archiduchesse.

    Alors pas de panique Baptiste, si Patrice avait pour condition dans la vente de sa boutique, le fait que vous soyez toujours dans le bateau, voire même aux commandes du navire, c’est que la confiance était au RDV ! Et donc, que vous êtes légitime dans cette position !!!

    Et de toute façon, la remise en cause, c’est aussi ce qui permet d’avancer. Et la flipette, il me semble que cela fait partie de toute prise de décision.

    Alors je dirai juste “Bon courage”… Mais aussi ” Coucou”, car c’est vrai ,cela fait du bien de voir que l’on pense à soi de temps en temps, juste pour le plaisir !

  40. biberons dit :

    Si tu étais bon dès le début… cela serait un problème, c’est pas humain :-) !!!
    T’inquiètes, apprendre à gérer, avancer, développer, etc… Tout s’apprend après plus tu es doué et plus c’est rapide, mais c’est une question de temps.
    La récompense, c’est quand tu as les écoles de commerce qui te contactent pour des stages, des conseils, etc… La 1ère fois, j’avais répondu ” je peux pas trop vous aider, je n’ai pas fait de grandes écoles… ” Ta réaction est logique, qui dit nouveautés dit inquiétudes (sinon c’est de l’inconscience non ?)
    Le travail paye toujours quand c’est bien fait, c’est juste une question de temps.
    ” Sans doute il n’y a pas de création ” citation de Einstein (à vérifier si c’est bien Albert…)
    En sept ans, je suis à ma 4ème création ou reprise, et j’apprends encore tous les jours ! Et ma plus grande difficulté c’était la gestion du temps, si tu n’es pas organisé, tu peux mettre trois fois plus de temps pour le même travail ou pire avoir trois fois trop de salariés pour le même chiffre d’affaire. Après quand tu te lances, tu ne peux jamais avoir des garanties à 100% sur le résultat surtout sur internet, il faut bien identifier tes charges et coûts fixes et accepter (et pouvoir) ne pas se payer en commençant, car tu te dégages rarement un salaire les 1er mois (voir 2 ans ou plus) et surtout, je pense que c’est surtout un état d’esprit d’entreprendre, il ne faut pas le faire pour l’argent, mais pour le challenge ! C’est comme le poker, c’est de l’adrénaline même si heureusement, je ne gère pas mon entreprise comme je joue au poker (je suis pas aussi bon que Patrick au poker.) Après je “follow” Patrice depuis la création de la fraise, et j’avoue que son blog de l’époque m’a aidé énormément pour des petits détails, mais surtout pour me convaincre que l’on peut partir de rien et réussir sur internet, même si aujourd’hui, ce n’est plus comme il y a 5, 7 ou 10 ans ! Sans trésorerie et sans revenus je n’y crois plus de trop aujourd’hui pour un démarrage rapide, on ne parle que des réussites, mais le e-commerce est un métier, il faut être polyvalent et avoir ou acquérir des compétences pour ne pas être dépendant de XXX freelances qui sont certes compétents mais il faut avoir le budget.
    Bonne réflexion et reste zen, no stress, il n’y a pas de problème, que des solutions.
    Et puis passer après Patrice c’est pas le plus simple !!! Il est tellement doué !!! J’espère qu’il a des défauts aussi☺)
    Et tu peux être bon et ne pas réussir non plus, c’est arrivé sur un de mes 4 sites !!!
    Coucou

  41. Hary dit :

    pour ce post, c e9tait aussi ce qui m avait le plus frappe9 en me lane7ant dans le milieu de la cre9ation de boite : les eenreprnteurs sont disponibles pour un coup de main.Pas mal de fois je me suis demande9 ou e9tait la limite entre le coup de pouce et l apport d affaires pur et simple, donc commissionnable Pour l instant j en reste au coup de pouce, mais c est vrai que si on est dans le cas :bon fit avec le be9ne9ficiaire sans que ce soit un proche+ mise en relation carre9ment pertinnente pour les deux parties+ objectif clairement commercial pour le be9ne9ficiaire= e7a titille un peu de prendre une com Vous vous faites quoi ?

  42. Hahahaha. I’m not too bright today. Great post!

Ajouter un Commentaire :