Quelle est la particuliarité de nos espadrilles en lin ?

| - un commentaire

À quelques semaines de boucler votre valise pour les vacances, découvrez  nos deux dernières nouveautés à emmener partout avec vous cet été  : nos espadrilles en lin Terracotta et Lavande !

Dans un précédent article de blog (disponible ici) nous vous avions expliqué pourquoi notre attention s’était portée sur le lin !

Aujourd’hui on décide de vous expliquer précisément quels sont les matériaux qui composent notre paire d’espadrilles ainsi que les étapes de fabrication !

On vous dit tout sur la composition de notre espadrille en lin :

Envie de savoir comment les espadrilles sont produites ? On vous explique toutes les étapes de fabrication :

>> Pour commencer, une espadrille contient deux éléments clés : la semelle et la toile.

Tout commence avec l’élaboration de la semelle des espadrilles. À partir de bobines de fibres de jute provenant du Bangladesh (le principal producteur de fibre de jute), on tresse ensuite les fibres pour obtenir une semelle tressée résistante et confortable. Ensuite, on vient appliquer du caoutchouc naturel sous la semelle de jute, cette étape s’appelle la Vulcanisation et est réalisée dans l’atelier de Mauléon.

Une fois la semelle prête, on s’attaque à la toile (le dessus de l’espadrille) !

Nos espadrilles en Lin sont confectionnées à partir de Lin cultivé en Normandie, et privilégiant des circuits courts. Les toiles arrivent en rouleaux à l’atelier, on vient y dessiner les formes des espadrilles à la main pour ensuite les découper à l’aide d’une scie à ruban. Après ce travail de découpe, les artisans vont venir coudre à la main l’avant et l’arrière de des toiles des espadrilles ensemble.
À noter, que nos espadrilles en lin sont doublées d’une toile en coton régénéré, c’est à dire fabriqué à partir de fibres de coton recyclées issues de chutes de tissus de confection qui est ensuite broyé et refilé pour créer une nouvelle fibre).

On assemble ensuite la semelle et la toile en passant par plusieurs étapes : en encolle la semelle avec du latex naturel, repli la toile de l’espadrille pour pouvoir enfin coudre la toile et la semelle ensemble à la machine.

La dernière – et probablement la plus importante – étape est de faire le point d’arrêt sur les espadrilles. Ce point d’arrêt est fait à la main dans la tradition et le savoir-faire d’autrefois et permet à l’espadrille de se tenir et de maintenir le fil en place.

Et voilà, à la fin de toutes ces étapes, vous obtenez nos espadrilles en Lin, disponibles dans deux nouvelles couleurs : Terracotta et Lavande :

En résumé :

– Toutes nos paires d’espadrilles sont faites à partir de matériaux respectueux de l’environnement et de qualité (toile en coton recyclé, semelle en corde, caoutchouc naturel) leur permettant de durer plus longtemps dans le temps et de limiter leur impact écologique
Faites à la main selon les méthodes traditionnelles du Pays Basque, elles respectent et mettent en valeur le travail et le savoir-faire des artisans de cette région
– Un bilan carbone faible grâce à la fabrication 100% Made in France, et des matières premières choisies en circuit court

  1. petoulachi dit :

    Bonjour,
    Le lin est tissé où ? En France également ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.