Bilan au 1er mai 2010 (mois d'avril)

by patrice
Un bilan assez détaillé ce mois-ci, proportionnel à la motivation que j'ai retrouvé pour notre petite marque de chaussettes nationale, qui a désormais presque 1 an d'existence (champagne & bougies le mois prochain). Le début du mois d'avril a été difficile en terme de ventes, et le chiffre d'affaire était bien parti sur les 10 premiers jours pour être catastrophique. Baisse de motivation de notre côté, ruptures sur certaines couleurs, annonces trop précoces de la nouvelle gamme, prémisses de l'été, autant de facteurs qui ont joués contre nous ... Mais contre toute attente, il n'est pas si mauvais que ça, rattrapé en partie par quelques promos, et l'arrivée (Certes bien mal annoncée et présentée) de nos socquettes dans la gamme "Petites". Voici les chiffres du mois d'avril 2010 : (temporaires puisque postés le 30 avril). Ainsi qu'un graph chart à l'américaine des 11 premiers mois d'activité ... (on est des winners) "Mieux vaut un petit chez soi, qu'un grand chez les autres", et à ce titre, nous commençons a réellement carrément nous attacher à notre marque et à nos produits. La prise de conscience sur ce point a été plutôt longue et chaotique me concernant, mais (sauf rechutes) je pense que désormais tous nos efforts, vont dans le sens de la pérennisation et du développement. Nous avons donc commencé à prendre des décisions "stratégiques" en "affinant" le système parrainage existant, pour des raisons expliquées dans un précédent billet, ou en supprimant à terme la gamme de lacets qui aurait été un peu lourde à gérer pour pas grand chose (toutes les paires sont actuellement à 1€ jusqu'à épuisement des stocks). Dans les mois à venir, nous allons essayer de nous concentrer en premier lieu sur l'amélioration du site (corrections, traductions de la version US, photos produits à refaire, travailler la mise en avant des produits et l'ergonomie du site), et dans un second temps sur la clarification de l'offre produit. On commence à entrevoir de belles opportunités dans la distribution classique (notamment à l'export) et il faut que le concept soit clair et parfaitement cadré, pour qu'il soit compréhensible instantanément par le plus grand nombre. Du coup, on commence à se demander si il ne serait pas judicieux de restructurer les gammes existantes pour ne garder qu'un seul type de tricotage (celui des Deville) en le déclinant en 3 hauteurs de tiges (hautes / intermédiaire / basse ... ce qui donnerait ... mi-bas / mi-mollet / socquette) en intégrant les modèles fantaisies récurants et les tailles enfants à venir dans la version intermédiaire. On aurait ainsi une offre super claire et efficace, "des chaussettes fabriquées en France, du 26 au 46, dans 3 hauteurs de tiges et 30 jolies couleurs". Mais pour ça il faudrait supprimer les Bouclettes ... Pour l'instant on ne fait qu'y penser, mais les Bouclettes ne représente plus que 25% des ventes contre 65% pour les Deville hautes, et personnellement depuis que les Deville sont là, je ne porte plus que ça ... même dans mes Baskets. A voir ...