Ne jamais dire "jamais"

by patrice
J'ai craqué (je suis faible), et je suis allé presque à reculons cette fois-ci ... payer mon tribut à Steve Jobs pour essayer son nouveau produit. Franchement je n'y croyais pas des masses, et la nuit que je viens de passer (dans mon lit) à tester l'appareil à quelque peu changé ma vision initiale. Même si tout n'est pas parfait, pas fan de l'interface typée "iPhone", assez peu de contenu sur le store pour le moment, et un classement tout merdique ou l'on ne trouve rien ou presque ... l'ensemble est plus que prometteur et répond à pleins de besoins déjà clairement identifiés. Ma fille de 9 ans l'a adopté en 10 sec et j'ai eu du mal à pouvoir m'en servir au déballage tant l'engin lui plaisait (un "cartable numérique" tout trouvé). De mon coté, il correspond parfaitement à l'usage que je faisais jusqu'à maintenant de mon Macbook à la maison (web, et mail), et au fur et à mesure de mes essais et achats sur le store, je me suis rendu compte qu'il remplissait aussi d'autre usages jusqu'ici oubliés. J'habite un bled en pleine campagne, et les rayons "chasse" et "tuning" de la maison de la presse doivent y être 5 fois plus gros tous les autres ... A vrai dire, je n'ai jamais essayé, mais si j'allais réclamer "Wired" à mon buraliste local, il pourrait s'imaginer que c'est une revue "bondage hardcore" et me montrer du doigt le rayon adulte (les magazines sous blister noir) et je me paierais la honte de l'année, devant toutes les mamies du village ... décomposées. Là, bien qu'il m'aura fallu une nuit entière pour télécharger les 565Mo du premier numéro iPad de Wired, ce matin j'ai eu le bonheur de pouvoir commencer à le feuilleter (et le mot est bien adapté) en buvant mon 3ème café. Pas "révolutionnaire", mais c'est très bien fait et la mise en page est particulièrement soignée. Outre le fait que je n'avais jamais acheté la version papier du magazine et que désormais je serais tenté de le faire, LE truc qui m'a immédiatement sauté aux yeux ce sont les pubs ! En deuxième page, une pub pour le nouveau cabriolet Mercedes, un clic et hop une vidéo avec la voiture en action, hummm pas mal ! Et quelques pages plus loin, encore mieux à mon sens, une pub pour Dockers (les pantalons) avec un lien direct vers la boutique en ligne ... Simplissime mais redoutable. En bon e-commerçant pragmatique que je suis, j'ai tout de suite vu la conversion en ventes immédiates, de cet investissement publicitaire "numérique", clairement infaisable sur une version papier. Et quand on sait que les vrais revenus de la presse, c'est justement la pub et les annonceurs ... Vivement un premier passage presse pour Archiduchesse. Un bon lien dans la version "numérique" (à venir) du Figaro magazine, et hop c'est 50% de ventes en plus assurées ! : )