Pousse-toi Cartier Bresson !

by patrice
Comme beaucoup, je louche depuis des mois sur le Leïca M8.2 (et pire encore sur le M9) au point que je passe des soirées entières à regarder les superbes résultats obtenus sur Flickr. Bon, faut être lucide, je ne connais vraiment pas grand chose à la photo, et sorti du mode automatique pour moi actuellement, point de salut ou presque. Du coup, mettre 5500 euros dans un boitier sans objectif, serait à la limite de l'insulte pour tous les vrais passionnés ... Cependant ça me fascine, et j'ai vraiment envie d'apprendre. Hier soir, en cherchant une occaz de M8.2 sur le boncoin à me mettre sous la dent, je suis tombé sur un Epson RD1 presqu'abordable (moitié moins cher qu'un M8 d'occasion), et après investigations en ligne, j'ai décidé de sauter le pas. Ce boitier est le premier télémetrique numérique sorti en 2004, et il a la particularité d'être un appareil entièrement mécanique (armement entre chaque photo, déclenchement) avec un capteur numérique de 6M de pixels (oui ... je sais, pas de A3). Entièrement manuel, il dispose par défaut de la monture Leica M, et en plus d'être silencieux, il ne ressemble pas du tout à un numérique ou à un reflex moderne, tout en étant un poil moins ostentatoire qu'une pastille rouge à 4 briques. Je devrais le recevoir dans le courant de la semaine prochaine, et entre temps, il faut que je me trouve au moins 1 objectif à mettre dessus. Je pensais me prendre pour commencer un Voigtlander 1.4/40mm (je suis preneur d'avis et de conseils sur le sujet), l'idée étant de tester, d'apprendre, et de passer au M9 le jour ou j'en aurais fait le tour, et que je me sentirais enfin "prêt". 3754205730_0da1dbbbc6_b