Un coup de talon

by Baptiste

Je me suis posé la question il y a quelques temps de savoir si j'allais continuer l'aventure Archi.

Coup de blues, fatigue, un peu d'usure aussi au bout de trois ans passés ici, ce sentiment de devoir toujours être "connecté", soirées et week-end compris, 365 jours par an, tous ces éléments mis bout à bout peuvent te fatiguer plus prématurément que ce que tu imaginais et t'amener à te poser la question de savoir pourquoi tu fais ça.

Alors tu commences à faire la liste des plus et des moins dans ta tête, et tu vois ce que ça donne: si les points négatifs prennent le dessus, pourquoi continuer?

Donc j'ai fait cette liste, il y a plusieurs semaines, et voilà pourquoi j'en arrivais à avoir envie d'arrêter, parce-que oui à l'époque les points qui me semblaient négatifs avaient plus de poids que le reste.

Et puis j'ai arrêté avec ces listes qui ne servent pas à grand chose finalement sauf peut-être à te poser les vraies questions, selon moi: qu'est-ce qui ne va pas? Qu'est-ce qui ferait que ça irait mieux? Et enfin est-ce que je suis en position de le faire? La réponse est qu'a priori oui, on me laisse la latitude de faire ce que je veux dans mon boulot.

Mais après tu te poses la question à la con: oui c'est bien, tu vas te sentir mieux, remotivé, mais est-ce que ça va être bien pour Archiduchesse? Et c'est reparti pour la crise de "remise-en-questionite" aiguë... Oui c'est très con comme fonctionnement mais c'est le mien. Mais ça a ces avantages aussi, puisqu'au bout d'un moment tu arrives à tellement te fatiguer toi-même que tu envisages un truc de dingue: et si tes envies étaient compatibles avec ton travail? Et si jamais c'était un bon choix? (et dans la foulée oui mais si ce n'était pas le cas?... ;)).

Tout ça en gros pour vous dire que je viens de découvrir que de réfléchir, c'est bien, se poser des questions, c'est toujours utiles, mais que de temps en temps agir n'était pas mal non plus. Donc j'ai pris une décision que je trouve importante pour le développement d'Archiduchesse, pour les mois à venir, on va faire les choses bien, et comme toute chose qu'on veut faire correctement, ça prend souvent du temps, en tout cas celle-ci oui, alors on va s'y atteler, on va agir comme des grands enfants, essayer de continuer à être comme on est, puisqu'au final j'imagine que si on est content dans notre boulot, pour nous, très égoïstement, ça sera déjà très bien, et j'aime à penser qu'au final pour vous aussi.


Laissez un commentaire