Les choses de la vie

by Baptiste
Il y a de ça quelques semaines, plus précisément le jeudi 23 mai 2013, sur les coups de 9h40, j'apprenais que mon grand-père venait de mourir dans la nuit et qu'un de mes grains de beauté parti en analyse n'étaient finalement pas que cela. Je vous accorde qu'il y a des débuts de billet et de journée plus agréables que ça. Pour mon grand-père, on a tous connu ça, ou on le connaitra, chacun réagit comme il le peut ou le veut et comme on dit le show doit continuer. Dans l'absolu pour mon grain de beauté aussi, sauf que là ça a une incidence directe sur mon boulot, donc voilà: Si j'en parle maintenant c'est que j'attendais aussi de savoir vers quoi je me dirigeais, si j'allais être "pris pour le deuxième tour" ou pas. Et je dois vous l'avouer maintenant, je n'étais pas réellement en vacances en juillet mais plutôt dans une chambre d'hôpital, pour subir ma première intervention, à base de "on va découper ici, un peu ici et puis peut-être là aussi un peu, dans le doute". Tout s'est bien passé, j'en suis sorti avec quelques "belles" cicatrices (au choix pour la légende plus tard "l'attaque de requin" ou bien "plusieurs coups de couteaux reçus en protégeant la veuve et l'orphelin"). J'ai ensuite eu droit à mon congé maladie jusqu'à aujourd'hui, où je sors à nouveau d'un rendez-vous avec mon chirurgien, meilleur dans son boulot qu'en dessin. Tout ça pour vous dire que je reviens pour une petite semaine, jusqu'à mardi prochain, avant de m'absenter à nouveau, retourner me faire chouchouter par des infirmières puis par Sanaa et mes parents, tel Hans Castorp, sans la montagne et la guerre à la fin, pour au moins les trois prochains mois, le temps qu'il va me falloir pour me remettre sur pied et pouvoir reprendre une activité normale et peut-être pouvoir revenir vous faire suer avec des billets de "pleurnicheur" d'ici Décembre, parce-que si vous croyez que ce genre de petit souci va libérer une place chez Archiduchesse, il ne faut pas y compter! (smiley clin d'oeil)