Le burnout du web social

by patrice

En bon Candide, j'ai testé et abusé de l'ensemble des outils sociaux du web, que ce soit à titre personnel ou pour le boulot (les deux étant parfois un peu imbriqués dans mon cas). Les blogs, Facebook, Twitter, Flickr ou ce matin encore Google Buzz. Ma fascination initiale pour cette inter-connexion massive et ce partage d'informations globalement trop personnelles, a laissé place ce matin, à un ras-le-bol venu progressivement, une overdose, un "burnout du web social". Trop d'infos, trop de canaux, trop de gens, trop de partage, trop d'informations à la portée de tous. Une communication totalement saturée par la masse de messages qui circulent.

Je me demande même dans quelle mesure, un retour à une communication mono-canal (uniquement sur le blog par exemple) ne serait pas bénéfique. En attendant, et pour commencer, après avoir restreint de façon drastique le nombre de mes contacts Facebook, j'ai supprimé (je crois) mon compte Google Buzz et mon compte Flickr. Et quand je pense que mon père avait le temps de faire plein de trucs entre 2 telex ...