In Bed with Archiduchesse

by Baptiste

Il est 11h10.

Sanaa marmonne des mots en allemand en tapotant sur son clavier en face de moi, répond au téléphone pour une demande de partenariat en ponctuant la conversation de "hum", "oui", "ok" tout en marchant en long et en large dans le bureau/boutique.

Il fait beau, je me demande si on va aller manger dehors, le "repas terrasse" du vendredi, ou bien aller chercher des plats tout faits à faire chauffer au micro-onde et manger sur notre table de réunion de compétition.

Mes enfants sont à l'école, le plus grand viendra nous faire un coucou à la boutique après le collège avant de partir rejoindre ses potes au skate-park et j'irai faire mon papa modèle en allant chercher le plus jeune à l'école à 16h30 en essayant de ne pas être trop en retard, histoire de ne pas me faire disputer ou de me prendre un "je t'ai vachement attendu!" alors qu'il est 16h31, oui il n'aime pas que je soit en retard, surtout pour partir de l'école, bizarrement le matin c'est moins gênant.

Patrice travaille au-dessus de nous, et vient de descendre pour aller prendre l'air dans la rue, au soleil.

Lala est assise en vitrine, et regarde ce qu'il se passe dehors tout en luttant pour ne pas fermer les yeux, prête à bondir si un autre chien passe sur le trottoir.

Les commandes de la veille sont prêtes à être expédiées, j'écris ce billet en me disant qu'on ne peut pas faire un bon billet à chaque fois, Patrice est remonté à son bureau, Sanaa a raccroché et chantonne devant son écran.

Il est 11h22.