"Le cul entre deux chaises"

by Baptiste

Oui j'aurais pu choisir "Entre-deux" pour le titre du billet, mais comme spontanément c'est ce qui m'est venu en premier, j'ai gardé cette expression, certes pas la plus classe du monde, mais n'est pas Georges Abitbol qui veut.

"Le cul entre deux chaises" donc, entre la fin des fêtes et le lancement de notre prochaine gamme: plus la course de décembre et pas encore le "repos" du mois d'août, une sorte de période floue où je suis dans l'attente de la mise en place d'une nouvelle gamme de chaussettes. Ce qui ne veut pas dire qu'on ne fait rien, au contraire, on bosse plutôt pas mal, les photos produits me prennent du temps, un vrai boulot, surtout quand on n'y connait pas grand chose comme moi.

Du coup j'angoisse (est-ce que les photos seront bonnes? est-ce que je vais me planter?, est-ce que ça va vous plaire autant que ça nous plaît à nous?) et pour contrecarrer ce stress (bon j'imagine bien que ce n'est rien comparativement à d'autres situations) je me répète en boucle: "ça va, t'inquiètes, y'a pas de raison, ça va bien se passer, ça va, t'inquiètes, y'a pas de raison, ça va bien se passer, ça va, ...".