Spotify c'est bon, mangez-en !

by patrice
Voilà, c'est fait ... La musique n'est plus un produit, c'est un service. La première version de l'application iPhone de Spotify est sortie de la validation Apple ce matin, permettant une écoute online de l'intégralité de leur catalogue (qui est gigantesque) et une écoute offline, sans connexion du tout (ni 3G ni Wifi) des playlists créées par l'utilisateur disposant d'un compte premium à 10 € par mois. Contrairement à Eric de Presse Citron, je trouve que le prix demandé pour bénéficier de ce service est plus que raisonnable. Personnellement j'achète j'achetais (pardon) bien plus d'un album par mois sur iTunes, et le plus souvent en piochant 1 titre ou 2 par album pour réduire la facture. Avec Spotify, on revient à un mode d'écoute bien plus satisfaisant aussi bien pour le "client" que pour l'artiste. Puisque c'est le même prix, pourquoi se priver et ne pas écouter l'album en entier, et se laisser le temps de découvrir quelques pépites. L'autre point qui est pour moi évident, c'est que ça fait déjà un petit moment que la musique n'est plus un produit physique. Certains d'entre vous n'ont peut être même jamais (ou très peu) acheté de vinyles ou de CD, et à force de n'être qu'un fichier sur un ordi ou un iPod, on finit par perdre ce qu'on a acheté au fil des ré-installations successives et du changement de matériel. Pourtant, si l'on vivait dans les années 80 ou 90, toutes cette musique, on l'aurait encore ... sur une K7, sur un beau 33 tours, ou sur un CD. Quand Salomé aura 16 ans et qu'elle voudra écouter (pour rigoler) la musique qu'on aimait quand on était plus jeunes, on lui donnera quoi ? Le restant des fichiers téléchargés sur iTunes ? Ceux qu'on aura pas perdus ou effacés, et encore en espérant que le format soit encore lisible quelque part ... Puisque, ce que vous pensez posséder, n'est pas réellement à vous (limite des 5 postes par morceau pour iTunes par exemple), pourquoi ne pas admettre totalement le caractère éphémère et universel de la musique. Elle ne sera jamais à vous, mais par contre, tant que vous serez vivant, vous pourrez l'écouter autant de fois que vous voudrez, en choisissant ce que vous voulez écouter dans un catalogue le plus large possible, sans restriction autre que de rémunérer les artistes vous donnant ce plaisir sans fin, sous forme d'abonnement mensuel et résiliable. C'est précisément ce que propose Spotify, et j'aurais juste une playlist à transmettre à Salomé, elle saura quoi en faire, elle a déjà compris et adopté le service, à 9 ans (et en 5 minutes). Si Apple ne réagit pas (j'en doute), en proposant la même chose en mieux ... La roue va tourner, c'est inévitable. Voilà une semaine que je n'ai pas eu l'idée d'ouvrir iTunes. Pourquoi faire ?

Dejar un comentario