Les coulisses de fabrication des collants Archiduchesse !

by mariev

Avec le lancement de notre nouveau motif de collant : le Noir Plumetis ainsi qu'un nouveau coloris : Brigitte Bordeaux, et le froid qui commence à pointer le bout de son nez, c'est le moment parfait pour vous dévoiler les dessous de la fabrication de nos collants Archiduchesse !

On vous dit tout sur la fabrication de nos paires de collant, et cela commence par la présentation de notre fabricant et de son atelier !

Présention de notre fabricant et de son atelier :

Tous nos collants sont tricotés à Saint-Bauzille-de-Putois, une ville située dans les Cévennes, dans le département de l'Hérault en région Occitanie.

C'est dans les années 70, que Mr Pougnet rachète une usine de bas et de collants en difficulté. Au fil des années, il arrive à redresser l'usine pour lui donner un bel essor. Dans les années 2000, ses deux fils rejoignent l'aventure et ce sont eux aujourd'hui qui gèrent l'usine.

Aujourd'hui, l'atelier regroupe 55 métiers à tricoter et 20 employés.

Un magasin d’usine est maintenant disponible à Ganges, où vous pouvez trouver des produits Made in France (dont nos chaussettes). Un parcours de fabrication des bas et collants y est aussi disponible.

Les étapes de fabrication des collants :

Envie de savoir comment les collants sont produits ? On vous explique toutes les étapes de fabrication :

La première étape de fabrication est le tricotage : les collants sont tricotés sur des métiers à tricoter circulaires (comme les chaussettes), avec des fils écrus à base de polyamide et de lycra.

Le polyamide vient de France et permet de jouer sur l’opacité du collant, tandis que le lycra donne toute l’élasticité au collant.

De cette machine sortent des tubes de la taille d’une jambe.

Pour info, il faut compter 2min de tricotage circulaire pour tricoter une jambe.

Pendant cette phase de tricotage, comme tout produit de qualité et résultant du savoir-faire français, tous les collants sont contrôlés par le bonnetier et subissent des “tests de qualité” où il va vérifier les mesures des tubes, longueur, largeur et extension.

On enchaîne avec la deuxième étape, qui est cruciale : l'étape couture pointe !

Les collants arrivent en tube non fermés de l'étape précédente, il faut donc maintenant fermer la pointe des pieds du tube tricoté, soit l’extrémité du pied de la jambe.

Cette opération minutieuse se fait à la main sur une machine spéciale.

Vient ensuite la troisième étape, celle de la coupe !

À la main, on vient couper la partie de la culotte afin de pouvoir assembler les deux jambes.

A cette occasion, un 2ème contrôle qualité est effectué, il est visuel cette fois et s’opère sur toute la jambe.

On passe ensuite à la quatrième étape : le montage et l'assemblage !

Dans les ateliers, les deux jambes sont assemblées sur une machine à coudre à 4 aiguilles, le but étant d'obtenir une meilleure finition avec une couture plate. On vient ensuite y insérer à l’entrejambe un gousset en coton pour l’hygiène et le confort.

Une fois les deux jambes assemblées avec le gousset, on obtient le collant.

Mais ce n'est pas pour autant terminer ! En effet, il reste l'étape de la teinture du collant, afin de lui donner la couleur que l'on souhaite !

Une fois le collant fini, on va le passer dans des bacs de teinture pour lui appliquer la couleur choisie.

Chez Archiduchesse, tous nos coloris sont uniques et travaillés avec le teinturier qui élabore la formule et contrôle la colorimétrie.

Ensuite, les articles sont essorés en vue du repassage.

Après avoir été teintés, les collants passent à la sixième et avant-dernière étape du processus : celle du formage !

Les articles subissent un repassage, appelé formage.

Chaque article est placé l’un après l’autre sur une forme de jambe en aluminium.

Sous l’effet de la chaleur, l’article épouse les contours de la forme et prend le galbe de la jambe.

Enfin, la septième et dernière étape consiste au pliage et au conditionnement des collants.

Lors de cette dernière opération, un 3ème contrôle qualité est effectué.

Sur une table lumineuse, le collant est inspecté pour repérer d’éventuelles imperfections. Chaque collant est visité manuellement, l’un après l’autre.

Il est ensuite plié, et on vient lui poser l’étiquette Archiduchesse que vous connaissez !

Et voilà, à la fin de toutes ces étapes, vous obtenez nos collants Archiduchesse, disponibles dans une nouvelle couleur : Brigitte Bordeaux en 40 deniers et un nouveau motif Noir Plumetis, lui en 20 deniers :

Et enfin à la question que faire avec nos vieux collants ? Voici quelques idées pour donner une seconde vie à vos collants :
> Remplissage de coussins, poupées, peluches
> Filet de stockage pour légumes
> Tissu de nettoyage pour chaussures

Si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas à nous les suggérer en commentaires :)