Leadercheap

by Baptiste
Depuis quelques semaines ce n'est pas la grosse grosse forme, l'impression de tourner en rond, pas très loin du "métro/boulot/dodo", sans le métro et avec un boulot qui ne m'épuise pas non plus au point de rentrer complètement ruiné le soir chez moi. Mais la routine est là, elle s'installe et je ne peux même pas en rejeter la faute sur quelqu'un hormis moi-même. Le départ de Patrice a quand même eu son effet, si ce n'est sur les chiffres pour le moment, mais sur la "vie de marque" et un peu sur moi aussi je dois l'avouer. "Avant" j'avais mon petit poste de préparateur commande, j'écrivais ici de temps en temps, Patrice se chargeant des "gros" dossiers, moi, la flippette de service, ça m'arrangeait plutôt bien: pas de responsabilité, pas de décisions à prendre. Et depuis tout a changé sans que pour autant j'en prenne conscience tout de suite. Fini le temps de suivre et d'approuver ou non les décisions prises en commun, je ne suis pas tout seul, Sanaa est là, Xavier notre chef des barbus aussi, Aymeric (notre fabricant) également à sa manière et le deuxième Aymeric, celui qu'il faudra qu'on vous présente aussi à un moment. J'en arrive à ce que je voulais vous dire, je me pose toujours la question de ma légitimité ici, en dehors du fait que je fais partie des "anciens", ce qui me semble a priori assez léger pour justifier la position que j'ai l'impression de devoir assumer maintenant. Le sentiment qu'il me manque beaucoup de capacités pour pouvoir assimiler tout ça: voir, prévoir, prendre des décisions, fermes sans pour autant oublier d'écouter les autres, bref prendre les commandes et savoir où l'on va. Mais comme m'a dit un jour un vieux sage de l'internet: "Ne pense jamais que tu ne mérites pas ce que tu as ou ce qui t'arrive". Le problème c'est que ça fonctionne dans les deux sens, sinon ça serait trop facile. Alors du coup je commence un peu à tenter de me mettre à cette place, l'auto-proclamation n'étant pas très loin et parce-qu'il faut bien qu'il y en ai un qui s'y colle, et qu'a priori je semble être celui le plus adapté pour le moment, quod erat demonstrandum (à placer en soirée c'est bien ;)). Qu'on se comprenne bien, je n'y vais pas à reculons, mais je suis un peu, comment dire, en mode "découverte de la gestion de boîtes" et comme toute chose que je ne connais pas, ça m'inquiète et m'intrigue à la fois, la curiosité sans doute (oui c'est un vilain défaut). Et puis c'est le genre de billet que j'ai envie d'écrire aussi, vous montrer mon point de vue, personnel, sur ce que je ressens ici, si ça peut faire écho chez un lecteur ou deux c'est déjà ça, je ne cherche pas plus le "commentaire" à tout prix même si c'est toujours un peu notre récompense quand on écrit quelque chose, que ça gueule, que ça félicite, que ce soit juste un "coucou", ça aide, on se dit, JE me dis, qu'on ne fait pas ça dans le vent et qu'au bout de presque trois ans maintenant chez Archiduchesse, jusqu'ici tout va bien et qu'il faudrait que j'arrive à me débloquer sur certains points, j'y travaille, mais le bouquin "La gestion d'une marque de chaussettes pour les Nuls" n'existe pas, alors j'apprends sur le tas, et avec vous. ;)