Vieux con

by Baptiste

Il y a eu une époque où Itineris vendait encore des Ola, mais en sécu tu avais quand même une carte téléphonique dans ton porte-feuille pour passer un coup de fil à Papa/Maman les soirs de déprime dans ton nouvel appartement dans lequel tu venais à peine de finir de monter ta banquette/lit/futon/bureau Ikea tout en étant super fier d'avoir fait les courses: deux paquets de Prince, un paquet de Knacki, une baguette, du Nutella et 2 bouteilles de Coca, tout ça bien rangé dans ton mini frigo tout neuf, courses payées avec un billet de 50 francs (t'avais déjà l'impression d'avoir retiré au distributeur comme un fou, mais ce n'était pas les 100 francs des jours de fêtes quand même) et avec la monnaie, car oui avec 50 balles, il te restait de la monnaie qui te servait à payer ton paquet de clope et éventuellement de quoi aller boire une petite bière au bar étudiant juste à côté de chez toi. Bref un joli petit monde sympa où fumer et manger de la merde était accessible.

Et puis quand tu rentrais chez toi tu n'avais pas 300 chaines dispo, le graal ultime c'était le câble: 19 chaînes et MTV, surtout. On avait déjà le sens du bon goût à l'époque. Ton téléphone portable pour ceux qui en avaient un (à cette époque il existait des gens qu'on devait appeler sur leur téléphone fixe, les cons) ne pouvait te faire passer de merveilleuses heures à regarder les status Facebook d'une vague connaissance que tu n'as pas croisée depuis au moins 2 ans mais dont tu sais maintenant qu'elle est capable de réussir un joli cake aux tomates confites et que ça a fait très plaisir à ses enfants ou bien qu'en ce moment il neige sur la RN24 à côté de Nogent s/ Marne, qui se situe en gros à 450 bornes de l'endroit où tu te trouves. Non pas de tout ça, toi tu jouais à Snake, tout en réalisant que tu avais oublié ton chargeur chez tes parents, mais que bon c'était pas très grave tu le récupérerai en remontant les voir la semaine prochaine.

Ton ordi si tu en avais un, n'était pas connecté en permanence à internet et sans une caméra braquée en permanence sur toi, comme sur ton téléphone, il fallait la jouer fine pour arriver à voir deux/trois images de la dernière oeuvre de l'artiste Rocco Siffredi, avec ton forfait 5h/mois Club Internet, et prier pour que personne ne décroche le téléphone pendant ce temps là sinon adieu les cours d'anatomie.

Mieux encore, quand tu allais à un concert, tu pouvais le voir en direct et pas aux travers de l'écran de ton iPhone, ou de l'iPad du voisin qui hurle toutes les chansons en vérifiant quand même que son cadrage n'est pas trop pourri tout en pensant à sa future gloire de Youtuber quand il aura enfin pu publier cette superbe video d'un peu plus de 2mn coupant le début et la fin de la chanson, mais c'est pas grave, ils vont en faire une tête les collègues quand ils vont voir que j'y étais à ce concert de Kanye West, parce-que oui c'était Kanye j'étais un peu loin mais on voyait bien, mais pas là ok et le son est pas top c'est la tablette tout ça, mais c'était bien.

Mais tu avais aussi un accès super simple aux infos: les journaux télés ou les journaux papiers. On n'avait pas encore le plaisir d'avoir le blog de Morandini même si le journal Infos du Monde avec sa une sur l'enfant Chauve-Souris enfin retrouvé était très bien. Les conspirations ne se diffusaient qu'en cercle fermé, maintenant tout le monde sait que les Reptiliens Illuminati gouvernent le monde et au-delà, en secret, c'est dommage.

Mais on avait Larusso et Louise Attaque était le groupe qu'il fallait écouter même si le chanteur avait une voix insupportable, j'ai le CD chez moi, j'en sais quelque chose, Wikipedia n'aidait pas encore tous les élèves et les journalistes, il fallait aller dans une bibliothèque, un endroit avec des livres, en vrai avec du papier tout ça, c'était chiant. Et si tu voulais de la musique il fallait aller l'écouter dans un magasin, la FNAC au hasard, parce-que oui ils avaient du choix, ou OCD, ça c'était bien, les CD d'occasions avec les pastilles bleus/rouges/vertes, alors que maintenant un Spotify et tu as accès à presque tout, trop facile, ce qui n'empêche pas que Jul a réussi à être numéro 1 du top France, mon tympan droit a saigné.

Vieux con, ou réac, c'est ce que j'ai l'impression de devenir, à 36 ans, parce-que j'en ai marre de voir des photos du dernier resto à Bagels sur Instagram, et toutes ces ailes gauches d'avions aussi, mais ça m'a permis de tomber sur deux ou trois choses chouettes, voire belles, et que oui l'accès est plus facile à tout, la musique, les films, les infos en tout genre, il faut surtout arriver à devenir son propre rédacteur en chef, et filtrer, beaucoup, parce-que j'ai quand même l'impression que la connerie se diffuse beaucoup plus rapidement que les choses intelligentes et/ou utiles, la preuve même moi je peux écrire.

Je vous laisse on vient de m'envoyer une vidéo de chaton qui twerke.